Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LES HAUTES TERRES EN MOTO VERTE

    medium_moto_2.jpgmedium_moto_3.jpgmedium_moto_4.jpgmedium_moto_1.jpg
    A Mada il doit y avoir plusieurs milliers de km de pistes. Le pied pour ceux qui aiment la moto verte dont l'utilisation est tant réglementé en France. François qui connaît bien le pays et  organise des grands raids, propose aussi des randonnées de 2 ou 3 jours pour découvrir les hauts plateaux. Nous ça nous fait rêver, car on part pour des destinations connues sur des pistes incroyables dénichées par l’équipe de Traces . Grands espaces, liberté, découverte, rencontre, c’est explosif pour la tête et pour les yeux..

  • L'AVENTURE DE JEAN LABORDE

    Il faut savoir, qu’à l’époque de notre récit, les étrangers étaient rares et pas vraiment les bienvenus  à Antananarivo.
    Véritable personnage de ciné, ça vie est une merveilleuse aventure. Un navire fit naufrage en 1831 sur la côte est. A son bord se trouvait Jean laborde. Il fut présenté à la reine Ranavalona Ière par le planteur Napoléon de Lastelle.
    Ingénieux il installe un atelier à Ilafy en vue de fabriquer des armes pour la reine. Puis s’implante à Mantasoa où il crée une cité industrielle –soatsimanampiovana- avec haut fourneaux, fonderie, four à poterie, four à chaux. 1500 ouvriers travaillent dans la cité.
    En récompense la reine le nomma seize honneurs,la plus haute distinction de l’époque. Il fit parti en 1857 d’une conjuration avec Radama II et plusieurs grands dignitaires ( la grande voyageuse Ida Pfeiffer  fut mêlée indirectement  à ce complot) afin de déposer la reine. Le complot échoua et les étrangers furent chassés  du territoire malgache. Ida Pfeiffer ne se remis pas de cette longue marche forcée à travers les grandes forêts de l’Est et mourut peut après. Laborde se réfugia à la Réunion. Il revint en 1861 après la mort de Ranavalona Ière. Il s’installa à Tana et devint Ier consul de France. Il mourut en 1878 à l’age de 73ans. La reine Ranavalona II ordonna des funérailles exceptionnelles.(1) sa maison (2) le haut founeau (3)  son tombeau à Mantasoa medium_maison.2.jpg
    medium_hf.2.jpg
    medium_tombeau.jpg

  • L’ATELIER DESIRE

    medium_presse.jpgmedium_desire.jpgmedium_polissage.jpgmedium_cuisson.jpg

     

     

     

     

     

    Ici ce qui est surréaliste c’est l’outillage : 2 limes modifiées <râpes à cornes>, un morceaux de lame de scie, une presse fabriquée avec 4 morceaux de bois,  une incroyable polisseuse et un appareil de cuisson quinquagénaire. Qui serait capable avec si peu de matériel de sortir de si beaux objets ? L’atelier désiré coupe, cuit, écrase, forme, poli et sculpte  la corne depuis plus de 20 ans…