Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des sandales en caoutchouc de récup .....

    Photos reportage caoutchouc 011.jpgPhotos reportage caoutchouc 008.jpgPhotos reportage caoutchouc 010.jpg

    Des sandales à partir de caoutchouc de récup ……

    Dans le quartier d’Anosibe, se trouve un petit groupe d’hommes et de femmes irréductibles. Ils fabriquent depuis presque un demi siècle des « Kapa Fingotra » (sandales de caoutchouc) .Ces fameux kapa sont très prisés par les gens de la brousse et de la campagne, particulièrement dans l’ouest et le sud de Madagascar (Charretiers, bouviers et grands marcheurs tels que les dahalous : fameux voleurs de zébus…..). Ces chaussures sont quasi inusables pour un simple citadin. La technique de fabrication nécessite juste une sorte de couteau aiguisé (en forme de cutter ) pour la découpe, un marteau et des semences (clous de tapissier) pour l’assemblage. Ce sont surtout des pneus de camion qui sont utilisées ; La bande de roulement sert pour la semelle et les chambres à air en bandelettes au maintien. Des sangles ou des sandows sont confectionnés avec les restes. Les kapas ont apparemment encore de beau jour devant eux  les commandes affluent de tous les cotés de la Grande Ile (Mananara, Fort Dauphin…..) et ce malgré l’entrée en force des produits chinois, beaucoup moins solides, sur le marché malgache. . Ces petits cordonniers (environ 20 personnes) arrivent à vivre de leur ressource, au rythme de 10 sandales en moyenne par jour / personne. Suivant les modèles, les prix vont de 2000 à 10000 Ar la paire. Pour l’adresse : Voir Mr Naina, route nationale 1, face au Grand Marché d’Anosibé .

    De notre reporter Rainforest .