Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Travail de somme dans la Capitale de Madagascar : les pousse pousses tananariviens .

En tant que système de transport, les pousse-pousse font partie du paysage malgache, certainement depuis l’arrivée des premiers immigrés chinois (vers 1930 …) .Le modèle varie suivant les différentes régions . A Antananarivo on a vite adopté le monoplace, faisant suite aux fameux « filanjana «  ( période précoloniale et coloniale ). Tiré par un homme , le pousse-pousse avec roues pneumatiques servait à cette époque au transport des citadins ( les dames , les fonctionnaires , les notables et les commerçants ….) . Depuis les années 70 , la fonction a glissée vers le transport de marchandises et de matériaux de construction . Les fabricants ont alors adapté chassis , roues , ressorts , et toutes les armatures . Le pousse pousse tananarivien est actuellement à meme de porter jusqu’à 1000 kilos de chargement . Par contre il faut au moins trois à quatre bonhommes pour mener le tout à bon port . Aussi , il n’est pas rare de contater des embouteillages dans les rues de la capitale , à cause de cette pratique . En général , le travailleur de somme n’est pas le propriétaire , il doit louer un pousse pousse pour 1000 Ar la journée ( 5 heures à 18 heures )pour gagner 3 en tout de000 à 5000 Ar par jour . Pour les trouver il suffit d’aller au niveau de leur lieu de stationnement , près des marchés d’Isotry , Anosibe , Andravoahangy , Besarety , Analakely…… Les pousse pousses ont encore de beaux jours devant eux car leurs concurrents directs , comme les charrettes ( à homme ou à zébus ) ont du mal à circuler avec une petite cargaison et leur tarif est bien plus cher.Quant aux camionnettes et petits fourgons , ils servent surtout la banlieue de Tana .

Reportage : RainforestPhotos pousse pousse et resto 001.jpgPhotos pousse pousse et resto 004.jpgPhotos pousse pousse et resto 007.jpg

Les commentaires sont fermés.