Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exposition : "Du carnet de voyage à la BD" par Geneviève Marot à l’Institut Français de Madagascar

Exposition : "Du carnet de voyage à la BD" par Geneviève Marot à l’Institut Français de Madagascar.

Les actus du sakamanga, hotel sakamanga, restaurant sakamanga

Du 1er au 31 mars 2016.

Geneviève Marot, illustratrice française, graphiste et reporter-graphique
Diplômée de l’école supérieure d’arts graphiques ESAG (Penninghen, à Paris), Geneviève Marot travaille dans différents domaines et développe très tôt une fascination particulière pour le carnet de voyage.
Fruit de ses premiers voyages en Asie, elle publie en 2003 « Cambodge. Dans les rues de Phnom Penh » aux Editions Gallimard.
Tout en travaillant comme graphiste et illustratrice de presse, elle fonde avec quelques amis Les Carnettistes Tribulants, collectif regroupant une quinzaine de professionnels de l’image désireux d’apporter un regard décalé et inattendu sur le carnet de voyage. Avec eux, elle explore des horizons et des sujets très divers, qui vont de la banlieue parisienne (“Banlieue Nomade”), au carnet intime (“Ce que j’aime en toi”), en passant par des portraits dessinés et écrits de personnes âgées (“Vivre Vieux!”), des femmes agricultrices en France (“Paysannes”), ou encore l’immigration racontée à travers un focus sur des objets ayant appartenus à des immigrés (“Bringuebalés”). Avec “Gratte ciel et Soupe de Nouilles”, sous-titrés « Dix carnettistes voyagent en Chine », c’est encore ce regard navigant entre le reportage, le témoignage et l’instantané poétique qu’elle illustre avec talent.
Depuis 6 ans, Geneviève Marot a fait de nombreux séjours professionnels à Madagascar, un pays pour lequel elle a eu aussi un réel coup de cœur. En 2010, elle effectue un premier reportage dessiné sur les 10 musiciens de Ny Malagasy Orkestra. Ce voyage fondateur sera suivi d’autres missions au cours desquelles elle découvre le pays, la culture et construit de solides amitiés, notamment avec Jean Piso, célèbre accordéoniste de Tulear qui lui raconte, par bribes, des anecdotes de son enfance.
C’est cette matière qui lui donne envie d’explorer la bande dessinée, et de restituer sous une nouvelle forme, plus libre et accessible à un large public, ces récits authentiques d’un enfant prodige de Betioky et en même temps, son propre parcours, sur un mode autobiographique.
Elle vient aujourd’hui nous présenter cet ouvrage « Sous le tamarinier de Betioky » paru en octobre 2015 aux éditions « La Boite à bulles », ainsi que quelques-unes des œuvres produites durant ses séjours à Madagascar (carnets de croquis, aquarelles, toiles) qui sont autant de facettes de son travail d’artiste.

Geneviève Marot proposera également durant son séjour un atelier sur le reportage graphique destiné à de jeunes illustrateurs malgaches qui donnera lieu à un concours susceptible de faire émerger et d’aider à faire connaître de nouveaux talents, ainsi qu’un concert dessiné, avec Jean Piso à l’accordéon (le 5 mars 2016 , à 15h, à l’IFM).
Elle effectuera également une grande tournée dans les alliances françaises de la RN7 (Antananarivo, Antsirabe, Ambositra, Fianarantsoa, Tulear) où elle présentera son livre, son spectacle et proposera des ateliers pour le jeune public.

Vernissage mardi 1er mars à 18h

Les commentaires sont fermés.