Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Infos & reportages - Page 4

  • DU RAFT SUR LA LILY

    medium_Pont-Ampefy.jpgmedium_Saut_des_chutes.jpg
    Nous voici de nouveau dans la région de l’Itasy. Pendant la saison des pluies la lily grossie pour devenir une belle rivière bouillonnante. Les lézards de Tana sortent alors casques, pagaies et raft pour 2 heures d’éclate sur la lily. Départ du pont d’Ampéfy, très vite ça commence à brasser,plus loin ça tombe raide! Au dessus des meilleurs passages se massent les villageois, rires et ambiance garanties ! Cerise sur le gateau, on finit au dessus des chutes.  Les plus fracassés sautent les 20m, moi j’ai pas osé.
    medium_Chute_Lily.jpgmedium_raft_1.jpg

  • SEXY EXPEDITION YEYE

    medium_myriam.jpgmedium_marche_miryam.jpg

     Myriam plus connu sous le nom de sexy expédition yéyé vit à Madagascar depuis 1992. elle aime traîner sur les marchés et surtout dans les petites épiceries de quartier, véritables capharnaüms alimentaire et surtout lieux de rencontres, sources de ses inspirations picturales. Elle vit à Tamatave mais descend souvent à Tana et quand elle débarque c’est toujours avec un grand sourire et une phrase rigolote. Depuis longtemps installés à Mada nous avons opté pour le confort d’un véhicule personnel, Myriam continue à se trimbaler en taxi brousse, taxi bé, et pousse-pousse c’est le miel de ces moments que l’on retrouve dans ses tableaux.

    medium_epicerie_miryam.jpg

  • LES HAUTES TERRES EN MOTO VERTE

    medium_moto_2.jpgmedium_moto_3.jpgmedium_moto_4.jpgmedium_moto_1.jpg
    A Mada il doit y avoir plusieurs milliers de km de pistes. Le pied pour ceux qui aiment la moto verte dont l'utilisation est tant réglementé en France. François qui connaît bien le pays et  organise des grands raids, propose aussi des randonnées de 2 ou 3 jours pour découvrir les hauts plateaux. Nous ça nous fait rêver, car on part pour des destinations connues sur des pistes incroyables dénichées par l’équipe de Traces . Grands espaces, liberté, découverte, rencontre, c’est explosif pour la tête et pour les yeux..

  • L'AVENTURE DE JEAN LABORDE

    Il faut savoir, qu’à l’époque de notre récit, les étrangers étaient rares et pas vraiment les bienvenus  à Antananarivo.
    Véritable personnage de ciné, ça vie est une merveilleuse aventure. Un navire fit naufrage en 1831 sur la côte est. A son bord se trouvait Jean laborde. Il fut présenté à la reine Ranavalona Ière par le planteur Napoléon de Lastelle.
    Ingénieux il installe un atelier à Ilafy en vue de fabriquer des armes pour la reine. Puis s’implante à Mantasoa où il crée une cité industrielle –soatsimanampiovana- avec haut fourneaux, fonderie, four à poterie, four à chaux. 1500 ouvriers travaillent dans la cité.
    En récompense la reine le nomma seize honneurs,la plus haute distinction de l’époque. Il fit parti en 1857 d’une conjuration avec Radama II et plusieurs grands dignitaires ( la grande voyageuse Ida Pfeiffer  fut mêlée indirectement  à ce complot) afin de déposer la reine. Le complot échoua et les étrangers furent chassés  du territoire malgache. Ida Pfeiffer ne se remis pas de cette longue marche forcée à travers les grandes forêts de l’Est et mourut peut après. Laborde se réfugia à la Réunion. Il revint en 1861 après la mort de Ranavalona Ière. Il s’installa à Tana et devint Ier consul de France. Il mourut en 1878 à l’age de 73ans. La reine Ranavalona II ordonna des funérailles exceptionnelles.(1) sa maison (2) le haut founeau (3)  son tombeau à Mantasoa medium_maison.2.jpg
    medium_hf.2.jpg
    medium_tombeau.jpg

  • L’ATELIER DESIRE

    medium_presse.jpgmedium_desire.jpgmedium_polissage.jpgmedium_cuisson.jpg

     

     

     

     

     

    Ici ce qui est surréaliste c’est l’outillage : 2 limes modifiées <râpes à cornes>, un morceaux de lame de scie, une presse fabriquée avec 4 morceaux de bois,  une incroyable polisseuse et un appareil de cuisson quinquagénaire. Qui serait capable avec si peu de matériel de sortir de si beaux objets ? L’atelier désiré coupe, cuit, écrase, forme, poli et sculpte  la corne depuis plus de 20 ans…

  • LES RIZIERES (ENCORE)

    medium_DSC01711.2.jpgmedium_DSC01827.jpg
    medium_DSC01834.jpgmedium_DSC02129.jpg
    De la mise en eau, en passant par le piétinement des zébu et le repiquage, les rizières sont changeantes, magiques, vivantes, elles nourrissent les hommes et enchantent le regard.

  • LANTO LE FONDEUR

    medium_fanou.jpg
    medium_four.jpg

    Pas trop porté sur les marmites, (60 familles à Ambatolampy vivent de la fabrication des marmites en aluminium)Fano préfère fondre des objets d’art. Sa créativité le pousse dans la recherche de moules complexes. Entre l’esquisse et la réalisation d’un objet il y a les contraintes techniques que son savoir faire arrive à maîtriser malgré l’emploi d’un matériel plus que rudimentaire. On le trouve facilement juste à l’entrée de la ville, passionné par son métier il se fera un plaisir de vous expliquer les différentes étapes  de la fabrication de ses sculptures en aluminium.                             

  • RIZIERES

    medium_DSC01596.jpgmedium_DSC01548.jpgmedium_Rizieres_espalier.jpg

    La mer est la limite de ma rizière disait le grand roi Andriananpoinimérina.Elles sont belles, colorées, pleines de vie. La Betsimitatatra la plus grande et la plus belle de toutes disparait lentement bouffée par l'urbanisme de Tana on la traverse en venant de l'aéroport mais elle n'est plus que l'ombre d'elle même.

  • Culture en mai

    Danse

    CCAC le 9 mai à 19h00

    Sora ou Sacrifice

    Danse contemporaine

    Compagnie Soranihafa –Chorégraphie : H.l Razanajatovo

    Vikina

    Chorégraphie et performance en Solo de Angela Rakotoarisoa

    CCAC le 11 mai à 19h00

    Danse contemporaine

    Impro-vise-2 et palabres

    Chorégraphie : Andreya Ouamba

    Interprète sénag: Ao

     

    Alliance française Le 26 mai à 19h00

    Spectacle de Hip Hop avec le groupe malgache « Titsy boy »

    CCAC Le 30 mai à 15h00

    Démonstration de HIP HOP sous les arcades du CCAC

     

    Musique

    Alliance française Le 19 mai à 15h00

    Concert de Boboh Mahavona

    Expo

    Alliance Française du 7 au 12 mai

    Plusieurs ateliers propose des expériences scientifiques à réaliser..

    Photoana

    Du 6 mai au 9 juin à l’alliance française

    Expo photo intitulée « Mimétisme »

    Plusieurs autres manifestations auront lieu au CCAC dans le cadre de Photoana .

  • RAJOANA

    medium_DSC01494.jpgmedium_DSC01492.2.jpgmedium_DSC01477.2.jpg Une tronche de Moustaki une jovialité sans pareil. Rajoana a 56 ans, il est né dans le sud à Bétroka.  Tout ce qui l’entoure est sujet à une  symbolique qui se réfère à la religion  ou au grand roi Andriananpoinimerina. Sculpteur, peintre ses œuvres sont empreintes de mysticisme. Rajoana a fait de sa propriété une œuvre d’art.

    On entre chez lui en passant sous une case qui rappelle celle d’Andriananpoinimerina , puis on longe un vieux tamboho pour arriver sur une cour ou l’on découvre un enclos rempli de lapins blancs ou gris, une volière ou se côtoient faisans dorés et pintades grises à col bleu. Le long de sa maison trônent certaine de ses œuvres ; aloha en granit ou en bois. Ses peintures colorées parfois flashies <<représentent son monde intérieur >>. Nous quittons Rajoana  sur le pas de sa porte une nuée de gamins en tablier bleu passe entre lui et nous, la vie est belle.

  • Culture en mars à Tana

    Danse

    Le 23 Mars à 19h00 au CCAC :

    Spectacle de danse contemporaine intitulé « OS » de la compagnie française Pascal Montrouge.

    Le 28 Mars à 16h au CCAC

    Deux spectacles de Hip Hop:

    « Lui et moi » de la compagnie malgache Fa-San

    « M’haintso » de la compagnie malgache Haintso

    Expo

    Du 4 au 24 Mars au CCAC : Une très belle exposition de marqueterie de Guy Pradel.

    De la marqueterie très contemporaine sur des supports inattendus.

    Du 17 au 24 Mars, Le peintre Griotte expose chez TSU TSU.. Renseignements au 22 449 68

  • LES GRANDS TAMBOHO D’AMBATOFOTSY

    medium_DSC01345.jpgmedium_DSC01376.2.jpgmedium_DSC01385.jpg             Les tamboho sont des hauts murs de terre délimitant une propriété ou un village. Ils ont été construit principalement au 19e siècle par une main d’œuvre d’esclaves pour le compte de riches propriétaires ou par une communauté de villageois pour protéger leurs maisons. Leur hauteur atteint 4 à 5m et leur longueur parfois plusieurs centaines de mètres. La terre sortie des rizières était malaxée puis posée par couche ( à la base environ 50cm de large). Chaque couche séchait au soleil avant de recevoir la suivante. Le Tamboho s’amincit vers le haut. Il offre un aspect fissuré. A l’origine une porte d’accès en bois menait à l’intérieur de la propriété puis il y eut de bellesmedium_DSC01384.jpg entrées en brique ouvragée. Les plus beaux tamboho se trouvent sur la route d’Ambohimanga à Ambatofotsy , village ou est enterré le grand poète Jean-Joseph Rabearivelo (1903-1937).

  • L’ITASY- LES GEYSERS

    medium_DSC01128.jpgmedium_DSC01103.jpg

    A 125km à l’ouest de Tana on trouve la région de l’Itasy. très belle contrèe volcanique avec ses lacs, ses chutes, ses cratères et ses geysers.Le goudron de Tana à Analavory est nickel. Il y a plusieurs hôtels sympa à Ampéfy. Le bonheur pour deux ou trois jours !medium_DSC01118.jpgmedium_DSC01219.jpg

  • DODA

    medium_micheline.3.jpgmedium_doda.5.jpgDoda
    Le peintre de l’âme populaire. Ses dessins aquarellés sont autant de scènes quotidiennes traitées avec humour. On y retrouve la vie parfois difficile, mais aussi la débrouillardise, les rites et les rires des malgaches.Son domaine reste l’anarchie des rues de Tana.Les vazahas sont aussi présents  souvent croqués en touristes l’air un peu couillons, heureux d’êtres dans le coin. Aux murs des chambres de l’hôtel Sakamanga vous trouverez  souvent un’’ Doda’’ accroché.

  • BALADE EN QUAD AUTOUR DE TANA

    medium_quad_-_25.jpgmedium_tana_-_37.jpgDimanche matin nous quittons de bonne heure notre chambre de l’hôtel Sakamanga pour découvrir la beauté des hauts plateaux en se baladant en quad . C’est une véritable aventure que de parcourir la multitude de pistes qui relient les petits villages autour de Tana. Parfois une vue à couper le souffle force un arrêt photo. Là on va jouer l’équilibriste car le chemin est profondément creusé d’ornières. Ici il nous faut stopper avant de traverser la rivière sur un pont branlant. Le plan est vraiment sympa car on peut amener les gamins qui ne sont pas peu fiers au guidon d’une telle machine (les accompagnateurs de la sté VM2Ksont en selle derrière eux ). Vers 13 heure tout le monde s’arrête pour le pique-nique. L’après midi de nouveau en selle nous bouclons tranquillement notre tour. Le soir fatigués et poussiéreux nous parlons de notre journée au bar de l’hotel Sakamanga devant un demi pression THB .

    medium_quad_-_24.jpg

  • EXPOSITION A LA GALERIE ZOOM

    Sylvie notre libraire préférée organise une expo des oeuvres de Zanaoarisoa RAJAONA "Estampes en liberté" du lundi 22 janvier au dimanche 4 février 2007. Galerie Zoom. Librairie Lecture et loisirs.

  • Manifestations culturelles en janvier

    En janvier, le centre cuturel français de Tananarive vous propose:

    Musique

    Spécialista:Doux mélange de musique traditionelle et de rythmes contemporains.

    le 12 janvier à 19h00

    Expo

    Artkitex: Jeune styliste et designer malgache, Hagamainty expose ses créations du 8 au 27 janvier

    Danse

    Vono: spectacle de danse de la compagnie Mamindrono le 17 janvier à 18h00

     

  • Théatre à Tana en Novembre

    "Dans la solitude des champs de coton"

    Pièce écrite par Bernard Marie Koltes et mise en scène par Dieudonné Nangouna

    le 10 novembre à 19h00 au CCAC.

    "Une femme seule" de Dario Do et Franca Rame

    La vie d'une italienne au bord de la crise de nerf jouée par Christèle Guyot seule sur la scène de l'alliance Française

     

  • Danse en Novembre à tana

    Tritriva

    Le 17 et 18 novembre à 19h00 au CCAC la compagnie Ry Mialy propose une création chorégraphique inspirée par la passion amoureuse selon un conte traditionel malgache.

    Roalahy

     Danse contemporaine de la compagnie Zana tohatra le 18 novembre à 19h00 à l'Alliance française de Tananarive.

     

     

  • Graines de bitume

     

    Du 2 au 11 novembre, L'association graines de bitume présente une exposition toute en couleur intitulée Graines d'expression à l'Alliance Française de Tananarive.Depuis mars 2000 (créé par un collectif franco-malgache )Graine de bitume à pour objectif de donner aux enfants des rues la possibilité de penser et de concrétiser un nouveau projet de vie en les accompagnant pas à pas dans cette démarche.medium_Phototheque_-_1502.6.jpg

    medium_Phototheque_-_1498.2.jpg